exposition

exposition de Kimonos

Du 16/11 au 17/12/2016, se tient une exposition à la Maison de la culture du Japon à Paris.

KUNIHIKO MORIGUCHI
« L’exposition Kunihiko Moriguchi – Vers un ordre caché réunit pour la première fois en France un ensemble exceptionnel de 26 kimonos constituant autant de pièces uniques, 11 peintures et de créations dans les domaines du design et des arts appliqués. »

 

Topologie-Carrés, 2006, The National Museum of Modern Art, Tokyo / 位相色紙文 2006 東京国立近代美術館|_@_|

Plus d’informations : http://bit.ly/2bVe09H

 

Musée consacré au Street Art

Le Street Art, de plus en plus reconnu sur la scène artistique internationale, devient également outil de promotion de la culture pour tous.

Mais, que serait la reconnaissance d’un art sans l’existence d’un musée dédié?

Ce sera bientôt chose faite avec l’ouverture d’un musée avec collection permanente, exclusivement dédié au Street Art, basé à Paris.

Ce projet est porté par Xavier Niel : vous pensez au dirigeant de Free? Pensez également à sa casquette de fondateur de l’atypique école 42, car c’est dans les locaux de cette école que Art 42 (nom du projet) sera inauguré ce samedi 1er octobre, à l’occasion de la Nuit Blanche.

En quelques chiffres : ce sont 150 œuvres (dont certaines créées in situ), plus de 50 artistes dans un espace de 4000m²…

Côté artistes, attendez-vous à y voir les œuvres de Banksy, JR, Shepard Fairey, C215,  Jeff Aerosol…

C’est donc un très ambitieux projet, qui mérite d’être soutenu!

Donc, notez bien :

Art 42 – 96 boulevard Bessières – Paris 17 (M° Porte de Clichy)

Ouverture au public pour la Nuit Blanche le samedi 1er octobre, puis les mardis en nocturne de 19h à 21h et les samedis de 11h à 15h.

Ouverture officielle le 5 octobre.

Plus d’informations : www.art42.fr

Exposition de dessins

Si vous êtes amateur de dessins, pourquoi ne pas visiter une exposition d’une association d’anciens d’une grande école?
C’est ce que propose l’atelier dessin de la prestigieuse Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris ; atelier accueillant actuels comme anciens élèves.
Où? à l’Atelier Galerie CYAL, 32 rue de l’Arbalette, Paris 5ème
Vernissage le jeudi 16 juin 2016 à 18h
Exposition ouverte jusqu’au dimanche 19 juin de 15h à 19h

exposition « Promenade Bucolique », Chaumet

Jusqu’au 30 janvier, Chaumet présente l’exposition Promenade Bucolique au musée éphémère de la boutique Chaumet, place Vendôme.

mailing Chaumet de présentation de l'exposition Promenade Bucolique

mailing Chaumet de présentation de l’exposition Promenade Bucolique

Il s’agit d’une sélection de pièces allant de la période romantique aux années 1980.

Laissez-vous guider… Car une fois entré, une visite vous sera proposée : belle opportunité de se plonger dans l’ADN de cette maison et de découvrir de réelles œuvres d’art, offertes exceptionnellement aux yeux du public ; des esquisses affinées aux pièces de joaillerie.

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

diadème, tout en finesse… daté entre 1890 et 1910

« Chaumet conserve depuis 1780 l’intégralité de ses archives : correspondances, livres de comptes et d’inventaires, livres de perles et de pierres, dessins, maquettes de bijoux et photographies. D’une exceptionnelle qualité artistique, ce fond compte plus de 55 000 dessins. »

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

esquisse, avec détails des reliefs souhaités

Bien sûr, l’histoire de la maison est abordée : en effet, Marie-Etienne Nitot, fondateur de Chaumet, est le joaillier attitré de l’impératrice Joséphine et de la cour impériale.

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

L’impératrice Joséphine : muse historique de la maison Chaumet

Les différentes étapes de l’élaboration d’un bijou sont détaillées : illustrations mettant en valeur la finesse des détails et le réalisme des propositions, maquettes en maillechort… Les points communs de ces créations ? Je dirais la légèreté et l’équilibre dans les proportions et surtout l’élégance dans les compositions ; mais aussi l’audace : mélange de matières et couleurs, associations de motifs géométriques et naturels…

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

L’abeille : une autre thématique chère à la maison Chaumet

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

exemple de maquette en maillechort, permettant un essayage en volume avant la fabrication du bijou.

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

exemple de bijou mélangeant des motifs naturels et géométriques, du mat et du brillant…

La dimension pédagogique ne se limite pas aux bijoux finis : une scénographie en rupture et plutôt contemporaine présente les matières premières utilisées et ainsi la riche palette de couleurs naturelles : pierres précieuses, perles ou corail…

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

mur de présentation des différentes matières premières : une large palette de couleurs

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

vitrine présentant du corail rouge, en provenance des mers chaudes

Sous la dimension esthétique évidente, la technicité est là : pièces articulées pour suivre les mouvements ou ensembles pouvant devenir, par séparation de parties, plusieurs bijoux indépendants…  On retrouve, derrière la somptuosité, les savoir-faire manuels de différents corps de métier et surtout de réelles intelligences d’assemblage.

Chaumet : exposition Promenade Bucolique - photo et composition : Luxe, Design et autres curiosités

composition montrant la richesse de cette exposition

Une critique sur cette exposition ? J’aurais bien aimé un parallèle plus marqué entre ces bijoux qui ont posé les bases du vocabulaire formel propre à Chaumet et les créations contemporaines (thématiques, motifs… comme les abeilles, la forme diadème). Donc prolonger cette exposition dans la boutique Chaumet juste à côté me semble la meilleure suite.

Ci-dessous quelques photographies avec les légendes telles que présentées à l’exposition.

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

« épingles à chapeau à motifs naturalistes, Joseph Chaumet, 1912 et 1913. Platine, or, cristal de roche, agate, diamants, aigue-marine et saphirs. Collection Chaumet Paris. L’épingle-bijou parfait la coiffure des élégantes de la Belle Epoque, unissant grands chignons et chapeaux avec raffinement. »

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

« Aigrette Marie Stuart, Joseph Chaumet, vers 1910. Or, argent, diamants et perles fines. collection Chaumet Paris. Cette aigrette doit son nom aux coiffures en V de la reine d’Ecosse. »

Chaumet_Promenade Bucolique_photo Luxe Design et autres curiosités

« Peignes aux guirlandes de laurier, Joseph Chaumet, vers 1905. Ecaille blonde, or, diamants et perles fines. collection Chaumet Paris. Symbole d’immortalité, arbre du triomphe, des chants et des poèmes, le laurier rappelle Apollon et Daphné. »

L’entrée est libre, sans rendez-vous.

A voir également, sur la page d’accueil du site Chaumet (http://www.chaumet.fr/), une présentation à propos de Joséphine : des bijoux bien sûr, mais aussi des esquisses et une vidéo… Que la magie opère!

rétrospective de l’œuvre de Yayoi Kusama, au Danemark

Yayoi Kusama, cette fameuse artiste japonaise qui décline des pois sur de nombreux supports, vous connaissez sûrement.

Elle a collaboré en 2012 avec la maison Louis Vuitton : tant sur de la scénographie que sur des produits. C’est donc tout son univers graphique, dynamique et une palette de couleurs franches qui ont « mis du pep’s » dans l’univers Louis Vuitton.

Cette exposition, qui se tient au Louisiana Museum of Modern Art au Danemark, offre un aperçu plus large du travail de cette artiste et propose une réelle immersion dans tout son éclectisme (jeux optiques…) comme vous pourrez le voir sur le site de Yellowtrace : http://www.yellowtrace.com.au/yayoi-kusama-at-louisiana et c’est jusqu’au 20 janvier 2016.

exposition Louis Vuitton Série 3, au London Design Festival 2015

La Maison Louis Vuitton était présente lors du London Design Festival 2015, à travers une exposition démontrant ses valeurs actuelles principales :

  • l’intérêt pour l’architecture et l’art contemporains (à l’image de la Fondation Louis Vuitton, dédiée à l’art contemporain), mais aussi les nouvelles technologies
  • son histoire : malletier à l’origine et son évolution vers le prêt-à-porter
  • le savoir-faire de ses artisans…

Le site internet australien Yellowtrace (http://www.yellowtrace.com.au/), se définissant comme « Design Inspiration & Resource for Creative & Curious Minds », a consacré un article à cette exposition, je vous encourage à le parcourir : http://www.yellowtrace.com.au/louis-vuitton-series-3-exhibition/

Comme vous pourrez le voir, les scénographies, très pointues et recherchées, proposent aux visiteurs de vivre une réelle expérience/immersion dans l’univers de cette Maison.