Maison & Objet : Atmosphère d’ailleurs

Sur le salon Maison & Objet, j’ai également découvert Atmosphère d’ailleurs.

Les objets de cette société sont le résultat de chines, qui appellent au voyage : voyage géographique et temporel.

IMG_20190121_122057

anciennes portes

Les objets sont en bon état :  prêts à être réutilisés ou à décorer votre espace. Et surtout, ils viendront toujours avec leurs histoires.

IMG_20190121_123337

anciennes roues de char de processions religieuses

IMG_20190121_122957Le temps et l’usure ont bonifiés les matériaux, les fonctions ont déterminé les formes et les proportions sont très agréables à l’œil.

Attention : pour apprécier au mieux ces objets rares, il est préférable de bénéficier d’explications sur leurs histoires : leurs utilisations initiales, leurs raretés à ce jour…

Un exemple avec la photo ci-dessous :

IMG_20190121_123110

Ge Ba encadrés

Je vous copie-colle les explications du site : « Les « Ge Ba », ces « peintures de tissu » sont nées en Chine de la nécessité qui prélude à l’art du réemploi : de la colle de riz pour assembler à plat sur une planche un col de veste trop usée, une poche encore solide, un fragment de robe de mandarin effilochée, c’est le recyclage traditionnel des vêtements devenus importables même par les plus pauvres. Ce matériau va alors resservir dans le vêtement, mais discrètement : doublure, renforts, semelles de chaussures.

Sur ces « galettes de tissus », on retrouve les couleurs de la vie chinoises : le bleu de la «veste Mao» l’indigo, le brun, et le noir, du petit peuple, les semis de fleurs strictement réservés aux enfants, le chanvre imprimé au bloc, la soie « peau de requin » et les fragments de calligraphies réchappées de la révolution culturelle.

Ces collages, tous des pièces uniques réalisés dans les années 50 à 70 avaient vocation à être découpés. C’est en ce sens que l’on peut parler d’œuvres éphémères. Certains ont été sauvés et collectionnés dès les années 60 par François Dautresme, créateur de la Compagnie Française de l’Orient et de la Chine.

Art brut, éphémère, les « Ge Ba », sont de magnifiques tableaux, qui évoquent étonnamment les peintures de Paul klee, Nicolas de Staël, et Serge Poliakoff.

Cette collection fut partiellement exposée au Musée Guggenheim à Bilbao et au Centre Pompidou, puis à la Fondation EDF à Paris, sans pour autant être proposée à la vente, à la grande déception du public, qui les découvrait dans un mélange d’étonnement et d’admiration. Il ne tient qu’à vous de vous approprier une pièce de cette collection unique au monde. »

C’est donc une énorme consistance, ici on ne surfe pas sur une tendance!

La société ayant plus de 20 ans, elle nous révèle une réelle expertise de cultures anciennes et fondamentalement différentes de la nôtre.

IMG_20190121_123018

Bref, cette sélection soignée d’objets invite à la découverte, mais aussi à l’humilité.

Plus d’informations : http://www.atmospheredailleurs.com , showroom à 30 minutes de Paris.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s